Elim Chan, la femme-orchestre qui dirige Anvers

Elim Chan, la femme-orchestre qui dirige Anvers

« Ce ne serait pas une femme qu’on n’aurait pas l’idée de lui consacrer un article » se fait-on d’emblée remarquer dans le milieu à l’annonce de la publication de ce papier ;
« ce n’est pas une grosse pointure ». Elim Chan est effectivement une femme, jeune, mais s’apprête à diriger l’Orchestre symphonique d’Anvers pour trois saisons en tant que cheffe principale. Difficile, donc, d’interpréter cette nomination comme un geste militant, la simple volonté de se tourner vers l’autre sexe pour s’inscrire dans l’air du temps. La musicienne née à Hong Kong il y a 32 ans n’a certainement pas été appelée par charité, mais bien pour son talent et son parcours singulier. Formée au piano à 6 ans, la direction d’orchestre dès ses 13 ans, elle étudie au Smith Collège du Massachusetts (États-Unis) avant de devenir la première lauréate féminine du concours de direction Donatella Flick organisé à Londres tous les deux ans. Ensuite ? C’est l’explosion : la cheffe fait ses débuts auprès de l’Orchestre royal du Concertgebouw d’Amsterdam, poursuit avec les orchestres symphoniques de Sydney et Birmingham, puis les Philharmonies de Stockholm, Los Angeles et Amsterdam. Ce vendredi 4 octobre, à Anvers, elle se produira pour la première fois en tant que cheffe principale, et ne cache pas son enthousiasme.
Est-il peu commun de voir un(e) chef(fe) aussi jeune diriger un orchestre ? (…)
Source: Actu et nouveauté musique Radio Plus

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.