Une autre lecture de "Macbeth"

Une autre lecture de "Macbeth"

Pascal Dusapin offre une vision intense mais peu théâtrale de ce chef-d’œuvre. M
acbeth underworld ?
« Underworld », ce sont les enfers, le monde souterrain, la noirceur, les tréfonds. En création à la Monnaie en coproduction avec l’Opéra-Comique à Paris et l’Opéra de Rouen, le nouvel opéra de Pascal Dusapin s’annonçait donc comme un
Macbeth plus noir encore que celui de Verdi. Il l’est effectivement, par certains côtés, mais propose aussi du couple assassin une vision plus nuancée, à travers les textes (essentiellement de Shakespeare) mis dans leurs bouches par le librettiste Frédéric Boyer, mais aussi à travers la partition raffinée du compositeur français.
Source: Actu et nouveauté musique Radio Plus

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.